Ne ratez rien de nos publications et accédez aux avantages bonus du cercle AEKIDEN

Retour sur notre webinar « Comment vous appuyer sur une communauté data pour créer de la valeur ? »

par | Data Culture, Data Governance

En synthèse et approfondissement de notre webinar sur la communauté data, nous réunissons ci-dessous l’analyse des réponses aux sondages lancés et les questions / réponses qui ont découlé du sujet. Profitez-en si vous ne l’avez pas écouté, il est toujours disponible en replay !

Pour commencer, ce webinar a été l’occasion de capturer un instantané de la maturité des communautés data présentes, ainsi que des freins auxquels elles se confrontaient.

 

Sondages

Maturité communauté data

Graphique histogramme

 

 La dynamique de développement des communauté data est donc un sujet du présent. Il faut penser à lire les résultats de ce sondage en étant conscient que les votants sont des acteurs suffisamment concernés par le sujet pour participer à un webinar – la réalité des organisations en général est donc bien inférieure à celle reflétée. Autre enseignement, si la moitié des votants disposent d’une communauté data multi-départements et pluridisciplinaire, la développer leur semble encore nécessaire (leur présence au webinar en atteste).

Freins au développement de la communauté data

La répartition de l’observation des freins dit en premier lieu le niveau de maturité générale de la gouvernance des données dans les organisations : elle est en plein développement.

Le besoin de vision et de compétences sont primés, et pour cause : c’est ce qu’on demande aux pionniers. Savoir où ils vont (la vision) et comment y aller (la compétence).

 

Graphique Histogramme

L’implication de la communauté et les résultats concrets sont proches : il s’agit de deux pans majeurs du faire ensemble et du besoin de réalité. Si la data ne produit pas de résultats concrets qui concernent suffisamment de personnes, le sujet restera dans un coin de l’organisation sans pouvoir se développer.

Enfin après la tête et le corps, les jambes : le turnover des membres de la communauté et les outils. Il est indispensable de maîtriser ces aspects mais pas dans les premiers temps d’une mise en place de gouvernance des données et de mobilisation de la communauté data.

De nombreuses questions

Pensez-vous que le rôle de Data Evangelist / Data Champion devrait être institutionnalisé pour prêcher la bonne parole à la place du CDO souvent pris dans des activités de définition de stratégie avec le comité de direction ?

Le CDO à lui seul ne suffit souvent pas à répandre la culture data dans l’organisation donc oui, il lui faut de l’aide. Il me semble pourtant difficile d’institutionnaliser un rôle dont la particularité est de gagner sa légitimité par ses réalisations.

Le Data Champion est généralement un acteur métier qui est particulièrement impliqué dans des projets Data. Il ‘gagne’ son attribution de champion car il a fait plus et/ou mieux que ses collègues sur la Data. Le sujet serait donc à mon sens de voir comment faire émerger des Data Champions dans l’entreprise.

L’expérience montre que le niveau d’acculturation et de collaboration entre les équipes métier, Data et IT sont décisifs pour faire émerger des uses cases Data et par la même occasion des Data Champions.

Les entreprises devraient investir sur l’acculturation des collaborateurs à la Data et sur les méthodes visant à promouvoir le travail collaboratif et l’esprit agile. C’est à mon sens, le meilleur moyen de compléter les actions directes du CDO

Pour en savoir plus sur les data champions et comment les valoriser, jetez-un œil à notre article éponyme !

Est t-il possible de faire des quick-wins dans l’établissement d’une charte data ?

Oui, mais tout est question de point de départ, c’est-à-dire là où en est l’organisation dans sa gouvernance des données, et des actions qui l’entourent. Une charte data à elle toute seule ne produit pas réellement de valeur. Voici deux exemples de production de valeur grâce à une charte data :

Chez un acteur public : une charte data a permis de communiquer aux acteurs en interaction avec le data lake du groupe l’intérêt, les processus et les rôles de la gouvernance des données du data lake. L’organisation et les processus étaient prêts et la charte a permis de fluidifier les interactions et de vendre au sein du groupe l’offre de service du data lake.

Chez un groupe en assurance qui s’est servi de la production et de la diffusion d’une charte pour annoncer la transformation data du groupe et la mise en place d’une gouvernance des données de type fédérale.

Quelle stratégie d’implication de l’IT, traditionnellement loin des problématiques métier / data office ?

La culture data peut naître et se développer à plusieurs endroits dans l’organisation, y compris au sein de l’IT.

Quand ce n’est pas le cas, c’est un frein à adresser rapidement : on ne peut gouverner les données d’une organisation sans IT contributrice.

Les premières collaborations data doivent se faire sur les initiatives considérées concrètes pour l’IT (un référentiel, de la qualité des données, de nouvelles API…) ce qui permet de démontrer l’utilité de la gouvernance des données et des échanges inter-métiers au sein de la communauté data.

Comme pour tous les métiers à impliquer dans l’organisation, le développement de la communauté data passe par la valorisation du métier de chacun des acteurs directs et indirects de la chaîne de valeur.

Plus qu’un rôle de Data Champion, l’organisation n’a-t-elle pas plutôt besoin d’activités de Data Culture, par exemple à travers une académie de formation de l’entreprise si elle existe ?

L’acculturation data de l’organisation est effectivement l’objectif à poursuivre et pour ce faire, plusieurs moyens sont à votre disposition. Dans ce sens, les Data Champions sont un levier de diffusion de cette culture mais il en existe d’autres et sans être exhaustif, je veux en citer au moins deux :

– La formation, qui doit transmettre des compétences (c’est la partie facile) mais qui surtout doit faire évoluer le point de vue sur la donnée

– Les événements d’entreprise orientés culture data, à différentes échelles (du data day trimestriel au data coffee offert chaque semaine)

==> Les savoir-faire nécessaires à cette acculturation sont au cœur de la proposition de valeur d’AEKIDEN. Prenez contact directement avec nos experts >> ici << et souscrivez à notre newsletter pour ne rien rater de nos insights !